SORJ CHALANDON – LE QUATRIÈME MUR

Comment monter Antigone d’Anouilh en temps de guerre ?

À ce moment là, j’étais la guerre, avoue-t-il dans un entretien pour “Marianne”. J’ai décidé d’arrêter mes reportages dans des zones de conflit parce que j’avais rapporté cette saloperie en moi. »

SORJ CHALANDON - LE QUATRIÈME MUR - INSPIRATION LITTÉRAIRE 2019

SORJ CHALANDON – LE QUATRIÈME MUR – INSPIRATION LITTÉRAIRE 2019

Ce roman l’annonce dès le prologue, en entrant ici, vous n’allez pas vous reposer. Vous serez bouleversé, horrifié, ému… vous n’en ressortirez pas indemnes.

Le pari est réussi, il m’a fallu plusieurs semaines pour en sortir et vous faire partager mes impressions.

De quoi ça parle ? Sam, un exilé sur le point de mourir demande à son meilleur ami de continuer son rêve : monter Antigone au Liban.

Les multiples facettes des personnages nous amènent à la tempête extérieure (la guerre) mais aussi à celle (intérieure) qu’ils sont en train de vivre. Nous sommes à Beyrouth, à Paris, nous sommes dans le cœur des hommes.

Le théâtre peut-il être source de paix ? Est-il possible de réunir chrétiens, maronites, chiites, chaldéens, sunnites autour d’une pièce de théâtre ? Les interprétations que la pièce trouve dans chacun des camps  est incroyable, chacun justifiant son personnage en fonction de sa religion.

Un texte d’une incroyable force. Pourquoi ? Parce qu’il nous rappelle que la guerre n’est pas qu’un mot qu’on balance aux infos. Parce qu’il remet à leur place le sens de ces mots trop usés d’avoir été dans toutes les bouches : Paix, Guerre.

Il  nous rappelle qu’avant tout, la guerre, c’est un massacre. Un massacre d’hommes, de femmes… un massacre d’enfants. Ça à l’air bête écrit ainsi ? Lisez le Quatrième Mur.

Chacun croit en la justesse inébranlable de ses convictions, en la justice de leur droit à disposer des autres. La loi du Talion ou celle du serpent qui se meurt la queue… En finira -t-on jamais ?

Editions Livre de Poche

SORJ CHALANDON – LE QUATRIÈME MUR – INSPIRATION LITTÉRAIRE 2019

SORTEZ DES MOTS GALVAUDES, LISEZ !